Jeudi 10/01/13

Jeudi 10/01/13

   Aujourd'hui christiane nous propose de découvrir le PR crée en Octobre 2012 "La Route des Moulins St Witz " circuit de 11Km le matin et 7 km l'après midi. Le temps est triste brouillard, humidité mais nous sommes 6 courageux à vouloir le parcourir.

   Petite ville du Val d’Oise, Saint-Witz se trouve sur les flancs de la colline de Montmélian qui domine la plaine de France. A 25 km au nord de Paris (environ une trentaine de Notre-Dame), Saint-Witz se situe à l’extrémité est du Val d’Oise et à la jonction de trois départements : le Val d’Oise, l’Oise et la Seine-et-Marne.


    Sa superficie est de 766 hectares dont environ une cinquantaine d’hectares boisés classés.
De nombreuses sources, souterraines pour la plupart, ruissellent le long des flancs de la colline. Ainsi le Grou (ou Groult) prend naissance sur la pente sud-ouest et va se jeter dans la Seine après avoir rencontré le Rouillon à Saint-Denis. Sur la pente sud-est coule le ruisseau de la Michelette vers Vémars.
Le territoire communal est traversé du nord au sud par la nationale 17 et l’autoroute A1.

Un peu d'Histoire

   La colline de Montmélian fut de tous temps un lieu de culte où nos ancêtres les Gaulois honoraient Teutatès, dieu des Celtes et des Gaulois. Après la conquête de la Gaule par Jules César, le dieu Mercure remplaça Teutatès.


   La colline de Montmélian fut de tous temps un lieu de culte où nos ancêtres les Gaulois honoraient Teutatès, dieu des Celtes et des Gaulois. Après la conquête de la Gaule par Jules César, le dieu Mercure remplaça Teutatès. Puis au deuxième siècle notre région fut évangélisée par Saint Rieul qui fit édifier à l’emplacement du temple de Mercure un sanctuaire à la Vierge Marie : dès lors elle devint la patronne de ces lieux . Ainsi naquit le pèlerinage à Notre-Dame de Montmélian qui existe toujours et se déroule chaque année en septembre.

   Mais revenons à l’époque des romains : ils occupèrent le pays et construisirent un « castrum », place fortifiée gallo-romaine, autour duquel paysans et artisans vinrent s’installer à proximité de la source sur la pente sud-ouest de la colline. C’est là que plus tard, au huitième siècle, naîtra le premier village de Saint-Witz, lorsque les hommes se regrouperont autour de la première église, dédiée à Saint Vit, qui abritait les reliques de ce saint martyr rapportées de Rome par un seigneur de Montmélian.

   Depuis les Mérovingiens, toute la colline appartenait aux rois de France. Le premier château royal - en bois- fut construit sur la « butte sacrée » par Hughes Capet. En 1060 il fut remplacé par un édifice en pierres qui sera fortifié plus tard par Philippe Auguste.

   Cependant l’histoire va modifier la dépendance de la colline : après la défaite de Fréteval en 1195, bataille remportée par Richard Cœur de Lion, Philippe Auguste doit céder au roi d’Angleterre des terres en Normandie. Il s’agit des terres du seigneur de Vernon. Pour dédommager ce dernier, le roi lui offre ses terres et bois de Montmélian, à l’exception du château royal. Richard de Vernon devient alors seigneur des lieux, sous la suzeraineté du roi, et fait construire en 1205 un puissant manoir dont on peut voir encore les ruines au sommet de la colline.

    Vinrent ensuite les guerres de la Ligue au XVIe siècle. La colline fut alors dévastée, le château royal entièrement détruit et le château seigneurial avec sa tour, dite « Tour Carrée »,très endommagée.

    A cette époque le village se déplace quelque peu et descend vers la plaine où les hommes vivent de leurs cultures et de l’élevage des troupeaux. En se rapprochant des voies de communications le village se transforme. Il devient un lieu de passage où des relais et gîtes s’installent sur le chemin pavé qui va de Paris à Fontaine-Chaâlis.
Le paysan découvre que la terre possède des richesses en sous-sol : naissent alors les activités des plâtriers et des tuiliers.
A celles-ci vient encore s’adjoindre une autre activité florissante : celle du meunier. Des moulins trouvent naturellement leur place sur notre colline battue par les vents. Saint-Witz est devenu un village actif et prospère.

    Mais au début du XXe siècle, le chemin de fer qui passe à l’extrémité est de notre commune et la disparition des diligences apportent le calme. L’industrialisation va éteindre peu à peu les fours, immobiliser les ailes des moulins et favoriser le départ des hommes vers la ville. Doucement le village va s’endormir.

    De son riche passé, du château royal, de l’église Notre-Dame de Montmélian, il ne reste hélas plus rien. Seules subsistent les ruines de la Tour Carrée et une petite chapelle où le poète Charles Péguy passa toute la nuit en prières, à la veille de sa mort survenue le 5 septembre 1914 à la bataille de l’Ourcq en face de Villeroy.

Etymologie

   Le nom de Saint-Witz provient de l’anthroponyme latin Vitus. Saint-Vit vécu au IIIe siècle.
   Ce noble sicilien accomplit de nombreux miracles et fut supplicié pour avoir refusé de renier publiquement sa foi.
Le village formé autour de la première église dédiée à ce saint vers 784 car elle abritait ses reliques, portera longtemps le nom de Saint-Vit-sous-Montmélian. Au fil des siècles ce nom sera déformé lors de transcriptions dans les registres officiels et deviendra définitivement Saint-Witz peu avant la Révolution.
On trouve en Europe beaucoup de localités portant le nom de Saint Vit (France, Belgique, Allemagne, Autriche, Italie) sans oublier la cathédrale Saint Vitus de Prague.

Patrimoine

 Chapelle Notre-Dame-de-Montmélian
  Construite en 1864, la chapelle a été conçue dans un style néo-gothique. Elle fut érigée en 1864 en remplacement de l’ancienne église de Saint-Witz, tombée en ruines.
Elle est l’objet chaque année, au Printemps, d’un pèlerinage en commémoration du miracle de saint-Rieul : il y aurait, dit-on, abattu une statue païenne en la touchant du bout de son bâton.

Donjon de Montmélian ou Tour Carrée
  Cette tour fortifiée rectangulaire édifiée vers 1205 est la dernière trace d’un château fort qui dominait la ville au XIIe siècle.
L’emplacement a été par la suite reconverti en carrière de pierres.

Le moulin

  De nombreux moulins à vent étaient présents sur la colline qui surplombe Saint Witz, celui ci est un des derniers restants. Désaffecté, il sert actuellement de logement.

Le blason

545px-blason-ville-fr-saint-witz-95-svg.png

   Les trois fleurs de lys nous remémorent la présence royale sur la butte qui fut longtemps résidence des rois de France.       
   En haut à droite, la Vierge, Notre Dame de Montmélian, nous rappelle qu’elle est depuis toujours protectrice de la colline.
   Le moulin symbolise le vieux village
   L’arbre représente les bois qui nous entourent et notre attachement à l’environnement verdoyant.




Quelques photos

450px-moulin-saint-vy-17-12-2010-3.jpg

 imgp0144.jpg

 

Le moulin St VY      


 Et comme nous l'avons vu

                                    



 


                                                                                                                                 

imgp0145.jpg

imgp0146.jpg



La chapelle avec son cimetiere dans laquelle Charles Peguy à passé une nuit avant de partir au Front 








Les etangs

220px-les-etangs-cinquieme-etang.jpg


Nous n'avons pas parcouru le circuit de l'après midi, lors de notre arrêt pour déjeuner, il a commencé à pleuvoir et le brouillard était toujours présent, nous reprendrons cette randonnée plus tard en ajoutant un circuit que nous programmerons 

                                                                                                                                              

N'ayant pas de photos correctes  à cause du temps, vous ne pourrez voir que le parcours                                                                                                                             



Afficher St witz matin sur une carte plus grande

1243676536947.jpg

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau