Le 21/04/2013

Le 21 Avril 2013

GG m'ayant envoyé quelques photos je vous fait un petit billet sur cette rando

Aujourd'hui temps agréable pour la rando prévue par OLIVIER le matin 11.5 Km et l'après midi 8.5 Km

Je ne peux helas vous donnez le nombre de participants  mais GG m'a envoyé quelques photos qui nous montre que le Printemps est là

Cette rando nous emmene dans la commune "Le Heaulme"

Un petit peu d'histoire sur cette commune

Le Heaulme est situé au pied des buttes de Rosne et de la butte du bois du Caillouet, et domine le plateau du  Vexin.

 Le nom Le Heaulme provient peut-être du germanique Helm, casque puis heaume, ou plutôt de l'ancien français herm, désert, qui a donné le mot ermite.

Le village est implanté loin des grands axes de communication, dans une légère dépression entre deux massifs forestiers. Il fut de ce fait relativement protégé des destructions de la guerre de Cent Ans. Le fief fait partie au XVIII siecle de la seigneurie du marquis de Gouy, maréchal de camp des armées du roi, et lieutenant général d 'Ile de France au département du Vexin. Au cours de la Revolution Française, la mairie est installée dans le presbytère, et resta en ces lieux jusqu'en 1873

Le Heaulme ne compte qu'un seul monument historique sur son territoire.

eglise-saint-georges-le-heaulme.jpg

Église Saint-Georges (portail inscrit monument historique par arrêté du 16 juin 1926) : Elle remonte au XII siecle, mais a été fortement remaniée au siècle suivant. Le petit édifice se compose seulement d'une nef-grange et d'un choeur carré au chevet plat d'une seule travée. La nef semble d'origine romane. À présent non voûtée et sans contreforts, ses baies en arc brisé sont sans caractère. L' arc triomphal en tiers-point reliant la nef au chœur repose sur deux colonnes engagées au centre de faisceaux de colonnettes, tronquées du côté de la nef et portant des vestiges de chapiteaux. Le chœur est plus élevé que la nef et semble d'origine gothique primitif, de la seconde moitié du XIIe siècle. Il est épaulé de puissants contreforts, mais a perdu sa voute d'ogives. Dans les quatre coins se trouvent des faisceaux de colonettes, dont la médiane est plus grosse, devant recevoir les ogives de la voûte. Or, les nervures se fondent dans un massif en plâtre ou maçonnerie, et un simple plafond plat en charpente remplace la voûte. Le clocher octogonal en charpente se dresse à cheval sur le toit du chœur, côté ouest. Il a peut-être provoqué l'effondrement de la voûte et pose toujours des problèmes de stabilité pour le chœur, et doit être soutenu par quatre énormes étais verticaux de bois à l'intérieur du chœur.

le-heaulme-re0301d-008.jpg

Le seul élément remarquable de l'église est son ancien portail roman dans le mur septentrional de la nef, certainement déplacé à cet endroit inhabituel. Il se distingue par son tympan monolithique sculpté, arborant l'une des plus anciennes représentations connues de saint Georges. C'est également le seul tympan roman sculpté du Vexin, avec celui de l' eglise Saint Pierre aux Liens et Saint Etienne de Brignancourt, qui toutefois n'est pas historié. L'on voit saint Georges sur son cheval, tenant sa lance en arrêt après avoir vaincu le dragon. Devant lui, un évêque reconnaisable à son bâton pastoral, suivi d'un clerc. Malgré les altérations causées par les intempéries, d'autres éléments restent identifiables. En bas à droite, un agneau porte une croix pattee ; au dessus de la croupe du cheval, un oiseau symbolise le Saint Esprit ; et en haut au centre, Dieu le Pere ailé brandit une croix. Il s'agit dans l'ensemble de l'une des plus anciennes représentations de la sainte Trinite connues. Le portail ne possède pas de linteau. Le simple archivolte orné de deux rangées de bâtons brisés repose sur deux fines colonnettes avec de petits chapiteaux. L' arc de decharge est surmonté par un cordon en dents de scie.

Autres éléments du patrimoine

croix-a-decor-sculpte-le-heaulme.jpg








Croix de cimetière : Elle date du XIV siecle et est l'une des plus anciennes du Vexin Français. Sa particularité sont les deux quadrilobes à l'emplacement des statuettes ou sculptures habituelles, l'un représentant Saint-Georges et l'autre Christ en croix entre la Vierge et Saint Jean.








800px-le-heaulme-abreuvoir.jpg




Ancien abreuvoir : Il se présente comme une mare artificielle alimentée par les eaux pluviales, et servait également de réserve d'eau pour l'extinction des incendies.







800px-le-heaulme-lavoir-2.jpg

 





Lavoir : Il n'en demeurent que des vestiges, seul le bassin reste à peu près intact






LES PHOTOS DE GG



Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau